agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Faculté de Droit Julie-Victoire Daubié Portails : www - étudiants - personnels Faculté de Droit Julie-Victoire Daubié

Examens du second semestre (Première session)

 
Mesdames, Messieurs, Chères étudiantes, Chers étudiants,
vous avez reçu en fin d'après-midi aujourd'hui un message de la Présidente apportant l'ensemble des précisions nécessaires à répondre aux légitimes interrogations que vous adressiez à l'équipe pédagogique et à l'établissement.

La Faculté de Droit et Science politique s'inscrit dans la ligne adoptée par l'établissement, ainsi qu'elle le fait depuis le début de la mobilisation étudiante et du blocage de l'université (blocage que son Conseil est l'un des rares à avoir expressément condamné).

Concernant les épreuves du contrôle continu, un message, comportant à la fois la délibération de la CFVU du 27 avril et une décision décanale du 3 mai, vous a été adressé le 4 mai. Le choix a été fait de ne recourir que marginalement au travail à la maison car l'équipe pédagogique a considéré qu'un recours massif aurait conduit à une fragilisation de la qualité des formations et des diplômes délivrés. Ce choix a été fait en tenant compte de la réalité de l'impact du blocage sur les formations. Or, 10 semaines et demi de cours se sont déroulées sans problèmes, ni troubles. Si les dernières semaines ont été moralement éprouvantes, les émotions ne doivent pas cacher la réalité du travail accompli par l'ensemble de notre communauté. Le travail à la maison a tout de même permis de rétablir des situations d'égalité quand cela s'avérait nécessaire.

Pour les examens terminaux, là encore, la communication de la Faculté, à l'instar de celle de l'établissement, a été continue et sans variation puisque les équipes vous indiquent depuis le début du blocage que les examens auront bien lieu. En tant que doyen, j'ai porté ce message auprès de tous mes interlocuteurs depuis le début du blocage ; il figure d'ailleurs de manière constante dans les mails que vous avez reçus. Affirmer aujourd'hui que les étudiants pouvaient douter de la tenue des examens pour demander des aménagements est  donc purement oiseux.

Le choix a été fait de ne pas procéder à des aménagements des épreuves prévues. Cela nous semble un gage de la qualité des diplômes que nous délivrons. Si le contexte est incontestablement singulier et atypique, les conditions de révisions n'ont pas été matériellement rendues impossibles. Les bibliothèques universitaires sont ainsi restées ouvertes cependant que les équipes pédagogiques sont restées mobilisées pour répondre à vos interrogations. Nous avons néanmoins entendu vos inquiétudes légitimes et les épreuves prévues le 16 mai, initialement reprogrammées le 19 (date problématique), seront proposées le vendredi 18 mai. Les conditions d'examens seront garanties et tout sera fait pour que vous composiez dans des conditions normales. Il faut savoir raison garder et ne pas céder aux angoisses alimentées par les réseaux sociaux.

L'ensemble des équipes de la Faculté sera mobilisé dès le 14 mai et tout au long de la période d'examens pour vous accompagner et vous rassurer si besoin, comme elles l'ont fait tout au long du mois qui vient de s'écouler.

Je vous souhaite de bonnes révisions et vous adresse mes sincères voeux de succès pour les épreuves que vous passerez.

Avec mes sentiments dévoués,

Guillaume Protière
Doyen de la Faculté de Droit et Science politique



mise à jour le 9 mai 2018


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2